+33 (0)6 29 55 88 04 contact@amandinejacobsophro.com

 Un point de rencontre entre deux mondes :
l’Occident et l’Orient

C’est une tentative de synthèse entre la science occidentale et la philosophie orientale.
Notre vision occidentale propose une approche sur le sentiment du vécu. La personne est considérée comme le point de départ de toute expérience : c’est un courant philosophique appelé la phénoménologie.
« sentir ce qui se passe dans son corps, en être conscient sans pour autant l’analyser »

Dans l’approche orientale, les techniques corporelles visent à libérer l’être humain de ses souffrances : avec la pratique du yoga par exemple, la respiration, la méditation, la pensée zen…

Le sophrologue va puiser dans ces deux univers pour pratiquer. Il utilise également des notions d’hypnose, de suggestion positive, méthode Coué, training autogène…

L’écoute de soi passe par le corps
, on apprend à se relaxer, à libérer les tensions corporelles et mentales et à stimuler ses capacités.

L’objectif est de prendre conscience de ses désirs et de ses blocages pour ouvrir la voix vers une meilleure connaissance de soi et un équilibre.

Son créateur est le docteur Alfonson Caycedo, médecin neuropsychiatre colombien.

Dans les années 60 il utilise l’hypnose clinique comme technique de modification de la conscience dans un objectif thérapeutique.
Suite à trois années en Inde, au Tibet et au Japon avec sa femme, le docteur Caycedo s’initie au yoga, au bouddhisme tibétain et au zen japonais. Il en tirera une vision renouvelée de la conscience et les premiers exercices de la sophrologie. 

1968 est symboliquement la fin de la période de fondation de la sophrologie.